Argentine : la complicité d’entreprises dans les crimes de la dictature peine à émerger

mardi 4 juin 2019
par  SUD Éduc

Près de quinze ans après la réouverture des procès pour crimes contre l’humanité commis durant la dictature militaire argentine (1976-1983), les organisations de défense des droits de l’homme dénoncent un processus judiciaire qui tourne au ralenti et réclament que la complicité de certaines entreprises dans la dictature soit reconnue, ainsi que les crimes sexuels.