Peuls et Dogon dans la tourmente au Mali : histoire d’une longue relation ambivalente

mardi 11 juin 2019
par  SUD Éduc

Une grande partie des tensions actuelles est due à l’irruption d’acteurs externes. Mais sans Etat pour s’interposer, la violence risque de s’accroître.
Au centre du Mali, dans la moitié est de la région de Mopti, où des tueries sans précédent se déroulent, il a existé depuis des siècles une cohabitation plus ou moins paisible au gré des circonstances politiques des divers peuples présents.

De manière schématique, les Dogon agriculteurs vivent sur les falaises et dans les plaines exondées. Les Peuls sont traditionnellement des pasteurs transhumants, allant des zones arides au delta du fleuve Niger. Dans cette zone, ces deux grands peuples vivent d’échanges de leurs denrées, se complétant les uns les autres. Les Peuls apportent le lait et le fumier ; les Dogon toutes les denrées alimentaires cultivées. L’écosystème local rend donc chaque communauté dépendante des autres.
Pour lire la suite, suivre le lien