Santé au travail, de nouveaux reculs pour les salarié·es

mercredi 17 février 2021
par  SUD Éduc

Cette orientation conduit à détourner la médecine du travail de sa mission essentielle qui est d’éviter toute altération de la santé des salarié·es du fait de leur travail et à reporter l’origine de pathologies sur les comportements individuels des salarié·es et non sur les organisations du travail.
Des propositions inquiétantes renforcent ce constat comme l’intervention de l’employeur pendant l’arrêt maladie d’un salarié pour imposer une visite de pré reprise auprès du médecin du travail ou comme l’accès du médecin du travail au dossier médical du salarié.
De plus, non seulement les services de santé au travail interentreprises restent aux mains des employeurs mais leur tutelle sur les professionnels de santé est renforcée.
Le tract complet en PJ


Documents joints

PDF - 267.1 ko