Actualité nationale


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

lundi 4 janvier 2021
par  SUD Éduc

Kanaky : soutien aux luttes sociales et à l’autodétermination du peuple Kanak !

Communiqué du Réseau syndical international de solidarité et de luttes
En Kanaky comme partout dans le monde, le droit à l’autodétermination des peuples est un droit inaliénable que les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes défendent. L’anticolonialisme est (...)

lundi 4 janvier 2021
par  SUD Éduc

Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides

Coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale
La coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous aux défenseur·se·s des libertés dès le dimanche 3 janvier 2021, à Paris, à l’occasion de la Marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat. Un an après la mort de ce père de quatre enfants, entre (...)

dimanche 6 décembre 2020
par  SUD Éduc

« Plus jamais ça » : huit mois après, où en sommes-nous ?

Dans une lettre ouverte aux parlementaires, 18 organisations syndicales, associatives et environnementales appellent à « mettre en place des mesures d’urgences et une politique de transformation en profondeur ».
Le 27 mars dernier, 18 organisations appelaient, dans une tribune commune, le (...)

dimanche 6 décembre 2020
par  SUD Éduc

Imaginez un seul instant les conséquences possibles de telles dispositions si un gouvernement totalitaire arrivait au pouvoir par les urnes.

Cela s’est déjà vu. Pendant que l’opinion publique se focalise sur l’article 24 de la loi « sécurité globale », avec l’aide des médias qui font l ’impasse sur les autres dispositions : une campagne inédite de fichage de tous les citoyens vient légaliser des pratiques déjà en cours.

Comme c’est très souvent le cas, la formulation est assez floue pour permettre toute sorte d’abus sans recours possible.
Pendant le régime de Vichy, avec ces dispositions et les techniques de localisation, les juifs de France ou les militants politiques et syndicaux entrés en résistance, tout comme leurs familles et leurs proches, auraient pu être raflés dans les 48h00.
Il y a quand même de quoi s’inquiéter, surtout quand on sait ce qu’un pouvoir, quel qu’il soit, serait capable d’en faire.
Heureusement la France n’est pas un État totalitaire. Le chef de l’État ne cesse de le répéter et... on le croit. N’est-ce pas  ? Il a affirmé dernièrement qu’il va probablement être obligé de prendre des mesures d’une dureté inédite, le monde de demain a de quoi faire frémir.
Le texte de loi dans l’article.

mercredi 25 novembre 2020
par  SUD Éduc

Nos libertés et la démocratie en danger

Nous vivons un moment grave d’attaques répétées contre la démocratie, contre l’état de droit, contre les libertés publiques au moment où la crise sanitaire rend très difficile la construction d’une mobilisation d’ampleur.
Malgré des années de dénonciations et de visibilisation des violences policières (...)