Actualité professionnelle


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 26 janvier 2020
par  SUD Éduc

Les E3C ou le déni organisé

25 janv. 2020 Par RêvesDeGrève Blog : Le blog de RêvesDeGrève
Alors que se déroulent les épreuves du contrôle continu du nouveau « bac Blanquer », les dysfonctionnements, parfois graves, se multiplient. Pendant ce temps, la hiérarchie de l’Éducation nationale minimise, voire ignore ce qui s’apparente à un (...)

vendredi 24 janvier 2020
par  SUD Éduc

La farce continue : le Conseil d’État désavoue Blanquer sur les retraites des enseignant-e-s

Communiqué de SUD éducation
Publié le vendredi 24 janvier 2020 sur https://www.sudeducation.org/La-farce-continue-le-Conseil-d-Etat-desavoue-Blanquer-sur-les-retraites-des.html
Le Conseil d’État a rendu aujourd’hui public son avis sur le projet de casse des retraites présenté aujourd’hui en Conseil (...)

vendredi 24 janvier 2020
par  SUD Éduc

Scolarisation des mineurs étrangers : SUD dénonce une restriction des droits

Par une circulaire en date du 17 janvier dernier, le recteur d’académie enjoint aux chefs d’établissements la charge de vérifier que les élèves étrangers scolarisés en lycée professionnels sont en situation régulière.
SUD éducation dénonce cette circulaire rectorale liberticide qui est un tournant dans la (...)

mercredi 22 janvier 2020
par  SUD Éduc

E3C : Solidarité avec les 13 de Beauregard judiciarisé·e·s pour l’exemple Communiqué de SUD éducation

Lundi 20 janvier, comme un peu partout, les personnels du lycée Beauregard de Montbrison avaient décidé d’agir pour dénoncer les nouvelles épreuves communes de contrôle continu (E3C).
Leur choix collectif a été de faire passer les épreuves et de retenir symboliquement quelques heures les copies dans un (...)

jeudi 9 janvier 2020
par  SUD Éduc

Prof, un métier qui n’attire plus

46 heures/ semaine, des salaires parmi les plus bas de l’UE, privation lente et douloureuse de la liberté pédagogique, réformes incessantes et inutiles sans évaluation ni réflexion concertées, multiplication des hiérarchies intermédiaires, primes au mérite (donc à la collaboration et à la servilité), aucune médecine préventive de travail, exercice dans des tensions permanentes et gestion quotidienne d’une violence et d’une révolte envers les inégalités et les injustices sociales, gestion, voire création de l’échec scolaire, gestion de la souffrance accrue des élèves et des inquiétudes légitimes des parents, chefs de service et hiérarchie centrés sur les économies et la soumission des salarié-e-s etc.
Non seulement il n’attire plus, mais il présente de réels dangers pour la sécurité des personnes et des biens.