BD


Articles publiés dans cette rubrique

dimanche 18 mars 2018
par  SUD Éduc

Moria, l’enfer de Lesbos

Auteure de bande dessinée belge d’expression néerlandaise, Judith Vanistendael (David, les femmes et la mort, Le Lombard ; Salto, Le Lombard) s’est rendue de manière illégale en fin d’année dernière dans le camp de réfugiés de Moria, sur l’île grecque de Lesbos. Ce camp maintient sur place tous les réfugiés venus de Turquie que l’Europe ne peut absorber. Il est interdit à la presse depuis 2016. Judith Vanistendael a produit un récit de dix pages en dessinant de mémoire, sans même réaliser de croquis, afin de ne pas se faire repérer. Elle a décidé de publier son reportage graphique sur Le Monde.fr.

jeudi 6 octobre 2016
par  Alberto Crespo

Le féminisme

Onzième tome de la Petite bédéthèque des savoirs, collection de vulgarisation en bande dessinée lancée par le Lombard au début de l’année, ce récit historique et sociologique revient sur les grandes étapes et les concepts-clés du féminisme en décryptant sept slogans et citations (Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir, Benoîte Groult) associés à ce mouvement. Anne-Charlotte Husson, doctorante en sciences du langage à l’université Paris 13 et animatrice du blog Genre !, s’est associée au dessinateur Thomas Husson, auteur du tumblr Projet Crocodiles, qui relate des témoignages liés au sexisme ordinaire et au harcèlement de rue. Leur ouvrage sortira en librairie le 7 octobre.

jeudi 11 août 2016
par  SUD Éduc

Samia Yusuf Omar, tragique héroïne des temps modernes

En publiant aux éditions "La Boîte à bulles" sa bande dessinée « Rêve d’Olympe » qui rend hommage à Samia Yusuf Omar, le dessinateur Reinhard Kleist entend« contribuer à maintenir notre conscience éveillée ».
Lire la suite

mercredi 29 avril 2015
par  Alberto Crespo

Auteurs de BD engagés

Annuaire de sites web d’auteurs indépendants de BD engagées, critiques, satiriques, originaux… Des bandes dessinées originales, contestataires…

mercredi 29 avril 2015
par  SUD Éduc

« Persépolis » par Marjane Satrapi

Et si Marjane Satrapi a choisi la bande dessinée pour parler du quotidien des jeunes femmes iraniennes, ce n’est probablement pas par hasard. Le dessin permet l’illustration d’une vie quotidienne ancrée dans la réalité mais il offre une riche palette d’interprétation. Les dialogues mêmes sont là pour (...)