Lire


Suivez aussi les sous-rubriques ci-dessous

Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 1er avril 2020
par  SUD Éduc

Masques, gels, respirateurs, bouteilles d’oxygène, anesthésiques, médicaments, tests : Il est urgent de réquisitionner l’industrie pour les soignant-e-s et la population !

Depuis le début de la crise sanitaire du COVID 19, le matériel de protection indispensable fait défaut. Les soignant-e-s, en première ligne, sont les plus touché-e-s par cette situation. Les salarié-e-s le sont également dans les entreprises appartenant aux secteurs essentiels, où le patronat a refusé (...)

mercredi 1er avril 2020
par  SUD Éduc

« Des gens vont mourir, mais il faut que tu passes ton bac »

Comme l’écrit "Mediapart" La « continuité pédagogique » voulue par le ministre Jean-Michel Blanquer suscite de plus en plus de critiques. De nombreux parents, notamment dans les familles modestes, se sentent dépassés. Témoignages de parents qui galèrent.
Les mots sortent avec difficulté. Le constat est (...)

vendredi 27 mars 2020
par  SUD Éduc

Violences policières : Mesures de confinement / les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires

C’est le propre d’une dictature : Le bras armé d’un pouvoir qui maltraite, voire mutile, en toute impunité. A quand la torture pour notre bien à tous  ?

vendredi 27 mars 2020
par  SUD Éduc

Et si nous demandions à notre Ministre le remboursement des frais de mission et les heures supplémentaires liées au travail à domicile ?

Notre éminente « porte-parole » du gouvernement a laissé sous entendre que certains enseignants ne travailleraient pas suivant l’idée que Blanquer « l’homme qui murmure à l’oreille des oies » se fait de ce que devrait être le travail d’un enseignant. Dans ce cas, il n’y aurait pas que les enseignants qui (...)

vendredi 27 mars 2020
par  SUD Éduc

En réalité, c’est une guerre contre notre classe sociale qu’ils mènent. Une guerre contre nous, pour leurs profits !

Un peu partout dans le monde, les gouvernants sans scrupule en profitent pour faire passer des lois scélérates. La stratégie du choc est évidente, par la peur et la terreur d’État ils contrôlent les citoyens du monde entier.
20 500 par jour est le nombre de morts habituel en Inde, autant que le coronavirus en 3 mois à travers le Monde. Il n’y a que dans une logique de barbarie que la fin justifie certains moyens. Il est évident que la fin, dans la situation actuelle, n’est pas que la lutte contre une pandémie mondiale.

Navigation