Miguel Littin

Miguel Littín est né au Chili en 1942, d’une famille d’immigrés arabes et grecs. Il étudia les arts dramatiques et la scénographie à l’Université du Chili entre 1959 et 1962 puis travailla comme réalisateur pour le canal de télévision de celle-ci, le Canal 9 de la Televisión Universitaria, entre 1967 et 1970.

En 1965, il réalisa un court métrage expérimental, Por la tierra ajena, avec une chanson éponyme de son compatriote chilien Patricio Manns. En 1969, il connut son premier succès grâce à El chacal de Nahueltoro, dans lequel il dénonce la marginalité des paysans, et une justice à deux vitesses. En 1971, le président Salvador Allende le nomma à la tête de l’institution Chile Films. Durant l’Unité populaire du Chili, Littín réalisa quelques documentaires et le long métrage La tierra prometida en 1971, qu’il dut terminer en exil.

En effet, après le coup d’État de 1973, Littín s’installa au Mexique. Il y dirigea Actes de Marusia (Actas de Marusia, 1975), adaptation du roman de Patricio Manns. Le film raconte une rébellion de travailleurs refoulée brutalement dans le nord du Chili. Représentative du mouvement ouvrier chilien du XXe siècle, ce film pose un débat sur l’échec politique de l’Unité populaire. Tournée dans le désert de Chihuahua, Actes de Marusia bénéficie d’un grand budget, et d’acteurs renommés tels que Gian Maria Volontè. La musique est signée Mikis Theodorakis et Angel Parra. Succès tant commercial qu’artistique, et il fut nommé parmi les cinq meilleurs films étrangers aux Oscars.

Toujours avec un budget important, Littín s’attaqua à des adaptations de romans : Vive le Président - également appelé Le Recours de la méthode - (El recurso del método, 1978) adapté d’Alejo Carpentier, La Veuve Montiel (La viuda de Montiel, 1979) de Gabriel García Márquez et Alsino et le Condor (Alsino y el cóndor, 1982) de Pedro Prado.

En 1985, Littín retourna clandestinement au Chili pour y filmer une chronique à haut risque de la dictature de Pinochet. Son audace inspira un livre à Gabriel García Márquez : L’Aventure de Miguel Littín, clandestin au Chili, qui devint rapidement un best-seller dans le monde. À partir de ces images il réalisa le documentaire Acta general de Chile (1986). Ces deux œuvres constituent un double témoignage des difficultés que connaissait le pays dans les années 1980. Puis Littín porta à l’écran un roman biographique de Tomás Pérez Turrent sur la vie du leader de la guérilla nicaraguayen Augusto Sandino (Sandino, 1990).

Avec le retour de la démocratie au Chili, Littín abandonna son exil et revint définitivement dans son pays natal. En 1994, il réalisa Los náufragos, racontant cette expérience, suivi de Terre de feu (Tierra del Fuego, 2000), dans un style plus léger d’épopée populaire.

Dans sa carrière, Littín a reçu de nombreuses nominations et plusieurs distinctions internationales. Il est membre fondateur de la Fundación del Nuevo Cine Latinoamericano.
Filmographie

comme réalisateur

1965 : Por la tierra ajena
1969 : El Chacal de Nahueltoro
1971 : La tierra prometida
1971 : Compañero presidente
1973 : On vous parle du Chili : ce que disait Allende coréalisé par Chris Marker (TV)
1976 : Crónica de Tlacotalpan
1976 : Actes de Marusia
1978 : Vive le Président (Le Recours de la méthode)
1979 : La Veuve Montiel
1980 : Acuacultura - Granjas de agua
1982 : Alsino et le Condor
1986 : Acta General de Chile
1990 : Sandino
1994 : Los náufragos
1998 : Aventureros del fin del mundo (TV)
2000 : Terre de feu
2001 : Crónicas palestinas
2002 : El Abanderado
2005 : La Última luna
2009 : Dawson Isla 10

comme scénariste

Miguel Littín est scénariste de certains de ses propres films :

1965 : Por la tierra ajena
1969 : El Chacal de Nahueltoro
1971 : La tierra prometida
1976 : Actes de Marusia
1978 : Vive le Président (Le Recours de la méthode)
1979 : La Veuve Montiel
1982 : Alsino et le Condor
1986 : Acta General de Chile
1990 : Sandino
1994 : Los náufragos
1998 : Aventureros del fin del mundo
2000 : Terre de feu
2001 : Crónicas palestinas
2002 : El Abanderado
2005 : La Última luna

comme acteur

1967 : Mundo mágico de Helvio Soto
1967 : Érase un niño, un guerrillero, un coballo... de Helvio Soto

comme producteur

1980 : Acuacultura - Granjas de agua
2005 : La Última luna

Récompenses

1970 : OCIC Award au Festival international du film de Berlin pour El Chacal de Nahueltoro
1976 : Ariel d’Or à Mexico pour Actes de Marusia
1980 : Golden Colon au Festival du film latino-américain de Huelva pour La Veuve Montiel
1983 : Prix FIPRESCI, mention honorable à la Mostra de Venise pour Acta General de Chile
1983 : Golden Prize au Festival international du film de Moscou pour Alsino et le Condor
1994 : Kikito d’Or du Meilleur scénario au Festival de Gramado pour Los náufragos
2006 : Golden India Catalina du Meilleur film au Festival de Carthagène pour La Última luna


Articles publiés dans cette rubrique

vendredi 21 août 2015
par  Alberto Crespo

Alsino y El Condor

Alsino et le Condor est un film réalisé par Miguel Littín, sorti en 1982. Le film, coproduction entre le Nicaragua, Cuba, le Mexique et le Costa Rica, fut nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

jeudi 20 août 2015
par  SUD Éduc

Sandino

Augusto Calderón Sandino fut un leader de la guérilla nicaraguayenne qui, de 1927 à 1934, lutta contre le gouvernement légal appuyé par les marines américains. Il fut assassiné en 1934 par la Garde Nationale commandée par le premier des Somoza.

jeudi 20 août 2015
par  Alberto Crespo

Miguel Littin Las actas de Marusia (1976).

Ambientada en el norte grande de Chile, territorio rico en recursos mineros como cobre, salitre, entre otros..... en los albores del siglo XX. en diferentes oficinas de explotación calichera confluyen obreros de las más diversas nacionalidades como españoles, italianos, peruanos, bolivianos, chillenos, etc. Gregorio el protagonista viene de Santiago a trabajar a Marusia donde constatará las malas condiciones de trabajo, el azote, las pulperias, el hacinamiento, la postergación de toda la población en general. Esta última ligada estrechamente a la explotación del mineral para beneficio de las grandes empresas extranjeras en plena Revolución Industrial. Frente al azote, mendrugos y ley la respuesta del obrero con mutuales, sociedades de resistencia, la FOCH....Federación Obrera de Chile....

jeudi 20 août 2015
par  Alberto Crespo

La Tierra Prometida - Miguel Littin 1971

Tras el éxito internacional de « El Chacal de Nahueltoro », Salvador Allende nombré a Miguel Littin director de Chile Films. Además de algunos largometrajes, inició la producción de la película « La Tierra Prometida », evocación del primer gobierno socialista en Chile, de don Marmaduke Grove, establecido en 1932 y derribado unos días más tarde. Su proyecto casi fue profético, ya que el golpe de estado del tirano Pinochet que acabó con el gobierno de la Unidad Popular y de Salvador Allende, impidió que el fil pudiese concluirse en Chile. Littin se exilió primero en Cuba y más tarde en México. Fue en el exilio donde pudo finalizar su film que adquirió una nueva dimensión política y social.