L’éducation nationale manque de professeurs

L’éducation nationale prépare d’ores et déjà la rentrée de septembre, et elle manque de professeurs. 60 000 postes ont été crées au début du quinquennat de François Hollande, et ils ne sont toujours pas pourvus.
lundi 31 juillet 2017
par  Alberto Crespo

Tiens, tiens, les matières les plus touchées seraient les langues et les maths. La réforme des langues a considérablement détérioré nos conditions de travail (regroupements ingérables- élèves de Bac Pro et de filières générales et technologiques- augmentation des effectifs, des réunions, des concertations, perte de revenus de par les difficultés d’assumer les fonctions de professeur principal, multiplication des niveaux...) et tout ça dans un contexte de gel des salaires et des promotions. Est- ce ça le modèle finlandais tant prôné par les gouvernements précédents ? J’en doute. Ne s’agirait-il pas plutôt d’une « tiers-mondisation » de notre système éducatif ?